Rechercher
  • CEV

Installation de parcs éoliens en France: "Un scandale paysager et écologique!"

Des projets éoliens continuent de fleurir en France, comme en Charente-Maritime, qui a pour la première fois décidé de dire stop.

Une bonne chose pour Pierre Dumont, Membre de notre Collectif Energie Vérité auteur de "Éoliennes, chronique d'un naufrage" et invité des Grandes Gueules.


Le conseil départemental de Charente-Maritime, présidé par l’ancien ministre, Dominique Bussereau, a voté le principe d'un moratoire de deux ans, gelant l’implantation de toute éolienne sur son territoire.

A l’origine de la colère de l’élu: une filière d’EDF propose la construction de 40 nouveaux mâts sur l’estuaire de la Gironde. Les détracteurs du projet s’inquiètent de voir leur paysage dénaturé par des mâts éoliens.

Selon les services préfectoraux ou le département, le territoire abrite entre 71 et 81 mâts actifs, cependant on estime entre 300 et 475 mâts potentiels à venir dans les prochaines années.


"Le grand scandale de ce début de 20ème siècle"


Une fronde qui n’étonne pas Pierre Dumont, auteur de "Éoliennes, chronique d'un naufrage". Pour lui, la France n’aurait jamais dû en premier lieu, opter pour la solution de l’éolien.


"C’est un naufrage qui s’annonce dans la France entière. L'éolien est le fruit des amours coupables entre l'utopie écologiste et des spéculateurs financiers! C’est une mayonnaise qui a très bien prise. Elle repose sur un postulat qui est une immense erreur stratégique de la politique énergétique de la France. Après des années de massacre, l’éolien va très rapidement apparaître comme le grand scandale de ce début de 20ème siècle".

"140 milliards d'euros, c’est ce que les Français vont devoir payer"


"Un scandale paysager et écologique!", dénonce Pierre Dumont. Selon lui, on ne sait pas ce qui se cache derrière l’installation de parcs éoliens.


"On ne parle pas des milliers de tonnes de béton et de ferraille qui artificialisent les sols agricoles de la France. On ne parle absolument pas du coût du démantèlement. On ne parle pas du scandale de ces hachoirs à oiseaux (…) 140 milliards d'euros, c’est ce que les Français vont devoir payer pour assurer l’exécution des contrats qui ont été souscris au profit des promoteurs éoliens".



28 vues

©2019 by EnergieVérité.