Rechercher
  • CEV

Bruit des éoliennes : la ministre renie les engagements du gouvernement .

Dernière mise à jour : août 23

La ministre Barbara Pompili a décidé de renier les engagements du gouvernement, les représentants des riverains quittent le groupe de travail.

Le gouvernement s’était engagé en 2019 à améliorer et à fiabiliser le contrôle acoustique des éoliennes, reconnaissant que les pratiques en vigueur étaient défaillantes.

Nous étions en droit d'espérer qu'il en résulterait une méthode de mesure des nuisances sonores plus protectrice de la santé des riverains.

C'était oublier la pugnacité de la filière éolienne préoccupée de ne rien lâcher des avantages et dérogations qui n'ont cessé de lui être accordés.



L’objectif fixé en octobre 2020 à un groupe de travail tripartite (filière, bureaux d’études acoustiques, et représentants des riverains) piloté par le ministère de la transition écologique était « d’élaborer un protocole de mesure des niveaux de bruit des parcs éoliens terrestres, sur la base de différentes méthodes qui seront testées sur des parcs en exploitation pour en évaluer la faisabilité technico-économique. »

Deux protocoles furent donc proposés par le ministère, l’un basé sur les pratiques en vigueur, l’autre visant à mieux répondre aux demandes des citoyens.

Après huit mois de travail et de propositions au meilleur niveau technique, suite à une demande de la filière éolienne, le ministère a retiré de manière unilatérale et arbitraire le protocole répondant aux demandes des citoyens avant même qu’il ait été testé.

La ministre a ainsi, de nouveau, arbitré un point sensible en faveur de cette filière industrielle, au détriment des citoyens, et au mépris du principe de primauté de la Santé confirmé par le Conseil Constitutionnel le 31 janvier 2020.

Les représentants des riverains quittent donc le groupe de travail, qui n’a plus de raison d’être.


Le dossier technique sera cependant tenu à la disposition des autorités sanitaires et des autorités de contrôle, voire des autorités de justice qui souhaiteront en connaître.

633 vues1 commentaire